Velouté de topinambours et poireaux à l’huile de truffe blanche et au greuil

veloute

 

Velouté de topinambours et poireaux à l’huile de truffe blanche et au greuil

  • 500 grammes de topinambours
  • 200 grammes de pommes de terre
  • 2 poireaux (les parties blanches)
  • 1 litre de bouillon de légumes ou de l’eau
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • huile de truffe blanche
  • 250 grammes de greuil
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • sel
  • poivre

Préparation :

Lavez et pelez les topinambours et les pommes de terre puis coupez-les en petits morceaux, réservez.

Lavez soigneusement les poireaux et détaillez en fines rondelles, réservez.

Lavez, pelez et hachez l’oignon et l’ail, réservez.

Dans une casserole, faites chauffer l’huile d’olive, ajoutez l’oignon et l’ail hachés puis laissez cuire doucement pendant 2 minutes, sans les laisser colorer.

Ajoutez les morceaux de topinambour, les pommes de terre et les rondelles des poireaux, mélangez et laissez cuire doucement en remuant pendant 3 minutes.

Versez le bouillon ou l’eau, laissez mijoter à feu doux pendant 30 minutes. Salez et poivrez.

Mixez le tout dans un blender ou à l’aide d’un mixer plongeant. Rectifiez l’assaisonnement.

Répartissez le velouté dans des assiettes creuses, déposez une cuillère de greuil et quelques gouttes d’huile de truffe blanche dans chaque assiette.

Décorez de cerfeuil et servez aussitôt.

 

Publicités

L’alose au four aux herbes du jardin et sa sauce citronnée

Alose copy

Alose au four aux herbes du jardin et sa sauce citronnée

  • 1 alose de 2 kg au moins
  • 2 échalotes, hachées finement
  • 1 gousse d’ail, hachée finement
  • 1 cuil. à café de zeste de citron
  • 3 cuil. à soupe d’huile d’olive
  • sel
  • poivre
  • herbes du jardin; thym, romarin, ciboulette, sauge, persil et leurs fleurs

Alose copy

Lire la suite »

Salade de Tante Hanny ou Salade de pommes de terre au raifort

IMG_1025 - Version 2

Le printemps est enfin arrivé ! Cette année, l’hiver a été long.

Chaque année, quand le soleil revient, c’est le moment de préparer la traditionnelle salade de pomme de terre qui accompagne les grillades. La recette m’a été transmise par une vieille tante Allemande qui a su marquer mon premier été en Europe par sa gentillesse, sa cuisine raffinée et sa connaissance des plantes.

Tante Hanny habitait dans le petit village de Gelnhausen, à mi-chemin entre Francfort et Fulda. Derrière sa maison, son jardin menait directement à la forêt. Un bol à la main, elle m’invitait à arpenter son jardin à la recherche d’herbes aromatiques, de salades et autres plantes sauvages. Nous communiquions dans une langue étrange, mélange de Français, d’Allemand et d’Anglais. La barrière de la langue n’avait aucune importance puisque c’était surtout l’appréciation des odeurs, des couleurs et du goût des plantes qui importait.

Lire la suite »